Faire rayonner la création locale

Depuis son ouverture en 2007, Belle et Rebelle a pour mission première de diffuser et de démocratiser le travail des designers au Québec. C’est dans le confort de sa petite boutique de Rosemont – La Petite Patrie que nous faisons se cotoyer plus d’une centaine de designers et d’artisans locaux.

OUVERTURE EN 2007

Anne Lespérance créee Belle et Rebelle avec une vision bien personnelle de la mode et du commerce. Elle voulait rendre les créations des créateurs québécois plus accessibles aux femmes et ainsi prouver qu’il est possible de trouver des vêtements originaux, différents, de qualité supérieure et faits ici. 

Belle Et Rebelle s’est fait connaître rapidement d’abord et surtout par le « bouche-à-oreille » de nos clientes engagées qui, au fil des années, ont su adopter la boutique pour en faire un lieu incontournable de Montréal.

 

 

PETITE REBELLE

L’entreprise montréalaise est rapidement devenue assez solide pour ouvrir, deux ans plus tard, la boutique Petite Rebelle, en janvier 2009. Cette dernière propose des créations d’ici et d’ailleurs afin d’offrir à sa clientèle une plus large gamme de produits incluant toujours des vêtements originaux, mais également une panoplie d’articles décoratifs pour la maison et des idées cadeaux pour tous les budgets.

 

ANNE LESPERANCE

Propriétaire de Belle et Rebelle

Manifeste : L’industrie de la mode québécoise et ses enjeux (2003)

Anne Lespérance, en collaboration avec une cinquantaine de créateurs, détaillants et acteurs de l’industrie du vêtement, lance une pétition en ligne ainsi qu’un manifeste pour sensibiliser les consommateurs et les gouvernements à l’importance d’encourager l’industrie du textile pour assurer la relève et préserver les métiers de la mode.

 

Découvrez notre histoire en détails dans notre dossier presse! (Bientôt disopnible)