Livraison gratuite à partir de 150$ d'achats | Cueillette en boutique offerte

Mon corps, mon choix. Découvrez Projet L.U.N.E.

Mon corps, mon choix. Découvrez Projet L.U.N.E.

Pour la Journée Internationale du Droit des Femmes, nous voulions faire un don de 1000$ à un organisme de VOTRE choix. Nous sommes très heureuses d'avoir fait le don à Projet L.U.N.E. 

 

Mission

La mission de Projet L.U.N.E est d'intervenir, soutenir et accueillir les femmes/trans/queer, travailleuses du sexe ou victimes d’exploitation sexuelle par le biais de l’action communautaire dans une approche d’intervention par les paires, en respect avec une philosophie d’empowerment, afin d’améliorer leur qualité de vie.

 

 

 

Hébergement

Le Projet L.U.N.E., c’est deux hébergements, de type drop-in, le premier est ouvert depuis novembre 2014 et le second depuis décembre 2020. Il vise à protéger les femmes et aussi à protéger la rue.

  • 12 places / Ouverture de 18h à midi (319 Prince-Édouard)
  • 8 places / Ouverture de minuit à 8h (65 Notre-Dame-des-anges)

 

  

Trousses d'hygiène offertes

Ces trousses comprennent le nécessaire de toilette pour les femmes exerçant le travail du sexe sur la rue (TSR) et qui se retrouvent en situation d’itinérance. Près de 80 trousses sont assemblées et distribuées par les femmes impliquées au Projet L.U.N.E. annuellement. Les produits contenus dans la trousse permettent à celles qui les reçoivent d’entretenir leur hygiène corporelle tout en diminuant le risque d’infection au VIH et à l’hépatite C.

  

Les TDS savent ce qu’elles veulent et elles souhaitent des transformations. Elles veulent que les choses changent. Elles veulent être traitées sur le même pied d’égalité que quiconque. Elles veulent qu’on fasse la part des choses et pouvoir exercer leurs activités librement et dignement pendant que les véritables injustices sont combattues et corrigées. Elles veulent pouvoir travailler en toute sécurité. Elles veulent que leurs décisions et leurs opinions soient respectées. Elles veulent que leur travail soit décriminalisé. Nous sommes fières de contribuer à ce que les choses changent une fois pour toutes. 

 

DÉCRIMINALISATION

LA LOI C-36

Travailler dans l’industrie du sexe n’est pas criminel.

Tu peux :

  • recevoir un avantage matériel en échange de tes propres services sexuels ;
  • te trouver dans un lieu de travail intérieur (maison, hôtel ou salon).

Les clients, eux, sont criminalisés.

Ils peuvent être poursuivis pour :

  • avoir communiquer dans le but d’obtenir des services sexuels rémunérés ;
  • avoir obtenu des services sexuels rémunérés.

La loi ne fait pas la différence entre le travail du sexe et l’exploitation sexuelle:

La différence se situe au niveau du consentement. Les travailleuses du sexe choisissent délibérément d’échanger des services sexuels contre une rémunération. Les personnes victimes d’exploitation le font sous la contrainte. 

Il est important de garder en tête que comme toustes les travailleuse-eur-s les TDS ont de bonnes et de mauvaises journées, que les raisons pour exercer ce métiers sont aussi variées qu’il y a de personne qui le pratique. Être TDS est un choix tout comme celui d’être commis de dépanneur, concierge ou serveuse-eur. 

Les alliées et les paires-aidantes du projet L.U.N.E.  militent activement pour la décriminalisation du travail du sexe. Décriminaliser, signifie que plus aucune lois n’encadreraient le travail du sexe. Dans le code criminel canadien se trouvent déjà toutes les infractions dont peuvent être accusées les gens et qui permettent de protéger les victimes: séquestration, agression sexuel, voies de fait etc. Criminaliser le travail du sexe revient à mettre les femmes en danger et les stigmatise énormément. 

Voici quelques liens pour de la documentation sur les différentes lois:

Organisme Chez Stella:

https://chezstella.org/publications/

Alliance canadienne pour la réforme des lois sur le travail du sexe: 

http://sexworklawreform.com/

Document technique projet de loi C-36:

https://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/autre-other/protect/p1.html

Fiche d’information sur le projet de loi C-36 Loi sur la protection des collectivités et des personnes victimes d’exploitation:

https://www.justice.gc.ca/fra/pr-rp/autre-other/c36fs_fi/

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

Effectuez une recherche

Inscrivez-vous à notre infolettre

Recevez 15% de rabais sur votre prochaine commande!

Panier

fr